Lhassa

En Tibétain, Lhassa pourrait se traduire par « La Ville Sacrée » ou bien « La Ville de Bouddha ». C’est une ville qui fait rêver et fantasmer de nombreux voyageurs à la recherche d’isolement et d’une profonde spiritualité. Depuis plusieurs décennies, une sorte de mythe fait de mystère et de romantisme a été créé autour de l’impressionnant bagage culturel local. Située à 3600 mètres d’altitude, Lhassa est une ville unique en son genre. Elle se trouve dans la région sud du Tibet et plus précisément sur la rive nord du fleuve Kyichu dans une vallée bordée de montagnes.

Lhassa aurait été établi il y a plus de 1 300 ans. Sa population est aujourd’hui évaluée à environ 400 000 habitants dont plus de 200 000 habiteraient dans la montagne. Lhassa est mondialement reconnue pour ses sites d’intérêt culturels et historiques estimés à plusieurs milliers d’années. La splendeur et la démesure du Palais du Potala est sans aucun doute le symbole le plus fort de l’énigmatique pouvoir politique et religieux de la région tibétaine.

Le Temple de Jokhang a été construit au VIIe siècle et abrite des statues de Bouddha, du roi Songtsang Gambo et des princesses Bhrikuti et Wenchen. Ces statues sont aujourd’hui les reliques sacrées les plus vénérées au Tibet. Il y a également de nombreux monastères à visiter pour partir à la rencontre des moines. On peut citer parmi les plus réputés le Monastère de Drepung ou le Monastère de Sera. Le marché de Barkhor se trouve dans un des quartiers les plus traditionnels. Au milieu des nombreux pèlerins, vous y trouverez des pièces d’art introuvables ailleurs.

Pour monter jusqu’à Lhassa, nous conseillons de prendre un bus ou un train depuis une des grandes villes de Chine. Cela permettra aux voyageurs de s’habituer petit à petit à l’altitude et de profiter des magnifiques paysages qui jalonnent la région, même si cette acclimatation se fera quand même rapidement. Le développement des infrastructures facilitent le voyage. L’aéroport est bien entendu relié aux grands aéroports de Chine mais aussi à quelques aéroports internationaux (notamment Katmandou). Pour votre voyage à Lhassa, plusieurs options s’offrent à vous : à pied, en vélo ou en taxi. A savoir également qu’un réseau de minibus emmène les touristes d’un point d’intérêt à un autre.

La période s’étalant de mars à octobre est la plus agréable pour visiter le Tibet. Vu l’altitude, il faut préparer un minimum ce périple. Les températures peuvent varier du tout au tout d’un jour à l’autre. Partir avec des vêtements chauds peu importe la saison est donc plus que recommandé. Cependant, le soleil peut se mettre à briller très fort dans le ciel. Lunettes de soleil, crème solaire et casquette sont donc aussi nécessaires.

Lhassa : nos destinations et visites

Lhassa : tous nos circuit​s