Tsétang

La petite ville de Tsétang est située à environ 200 km au sud-est de Lhassa. Elle a joué un rôle important dans l’histoire de la région autonome du Tibet puisqu’elle en fut la capitale à l’époque de la dynastie Yarlung. Elle est considérée par beaucoup comme le berceau de la civilisation tibétaine. Les premiers Tibétains auraient en effet vu le jour dans une grotte du Mont Gongbori où se dressent les ruines du Monastère de Gajiu. Tsétang se trouve à un peu plus de 3400 m d’altitude et elle est peuplée par 60 000 habitants.

Le Monastère de Samyé est le monastère bouddhiste le plus ancien du Tibet. Il fut construit au VIIIe siècle à 30 km à l’ouest de Tsétang. L’édifice principal est entouré de plusieurs temples plus modestes. Il faut bien prévoir 2 heures pour le visiter dans son intégralité et admirer les sculptures et fresques en tout tranquillité. Ce monastère est le résultat de la rencontre entre Padmasambhava et un moine indien. Aux yeux des pèlerins tibétains, il s’agit d’un des monastères les plus importants.

A environ 11 km de Tsétang se trouve le Palais de Yumbulagang. Son origine remonte à l’an II avant Jésus-Christ lorsque le roi Niyatri Tsenpo ordonna sa construction. Il fut par la suite transformé en monastère par le Dalaï Lama. Les murs sont tapissés par des peintures aux couleurs vives représentant le roi et sa garde. Au sommet du Palais, le paysage donne sur les montagnes, sur les petits villages et sur les champs à perte de vue.

Le long du fleuve Yalong dans la vallée de Yarlung, le Monastère de Tandruk se trouve à 5 km du centre de Tsétang. Il date du VIIe siècle et tient sa renommée du cadeau apportée par la princesse Wencheng : un splendide thangka.

Tsétang est facilement accessible en bus depuis Lhassa. L’aéroport de Gonggar se trouve à 87 km. Pour se rendre aux différents sites culturels autour de Tsétang, un réseau de bus a été mis en place. Cependant, il est conseillé de bien vérifier les horaires une fois arrivé sur place car il n’y a que très peu de rotations au cours de la journée. Les taxis sont une autre alternative bien que plus onéreuse. Si vous êtes en bonne forme physique, vous pouvez tenter de visiter la région en vélo.

Comme partout en altitude, le climat de Tsétang est variable et extrême. L’été est la période de l’année la plus douce et même si l’air peut être froid, les rayons du soleil sont très forts. Il est préférable de se munir de vêtements chauds et de s’équiper contre les effets néfastes du soleil. L’hiver est vraiment très froid.

Tsétang : nos destinations et visites

Tsétang : tous nos circuit​s