Temple de Ramoche


Le Temple de Ramoché est considéré comme l’un des temples ayant la plus grande importance à Lhassa, après celui de Jokhang. Malgré cela, sa fréquentation est de nos jours beaucoup moins importante que celle du monastère de Jokhang, mais il constitue malgré cela un lieu intéressant pendant votre découverte de Lhassa.

Bâti par le roi Songtsen Gampo au 8ème siècle, il s’agit de l’un des tous premiers temples de Lhassa. Construit sur des dimensions similaires à celui du monastère de Jokhang, sa taille actuelle est plus petite en raisons d’altérations fréquentes. Surtout, après le transfert du Jogwo Sakyamuni au monastère de Jokhang, le nombre de fidèles qui visitaient le temple de Ramoché pour y brûler de l’encens a diminué sans cesse et la plupart des édifices initiaux n’existent plus malgré la réfection continuelle.

Les édifices du temple de Ramoché, reconstruits après la dynastie Ming, et qu’on peut toujours voir de nos jours, sont la grande entrée, la cour, la salle de la divinité et la galerie des moulins à prière. La salle de la divinité, de 3 étages, et d’une superficie de 2100m2, est la principale édifice du monastère de Ramoche.

Le temple de Ramoché revête toujours une grande importance à Lhassa car il abrite toujours une statue de Jogwo Mikyo Dorje, qui fut apporté à Lhassa par la princesse népalaise Bhrikuti, et qui était initialement au Jokhang. Bien que cette statue ait été égarée dans plusieurs régions de Chine, elle doit son retour à Ramoché en 1985 à un jeune moine ayant retrouvé notamment la partie basse de la statue dans des poubelles à Lhassa, et la partie haute à Pékin.

Temple de Ramoche : visites alentours